Accueil

Rechercher sur le site

> Restauration de la Veude et du Mable


Restauration de la Veude et du Mable
 

Restauration de la Veude et du Mable

 

Le bassin versant de la Veude et de son principal affluent le Mâble a une surface estimée à 443 km2. Il concerne tout, ou partie ; de 24 communes situées sur les départements de la Vienne et de l’Indre et Loire.

La Veude conflue avec la Vienne à peine 1 km en amont du bourg de Rivière, après environ 43 km de cours sur les deux départements. Elle prend sa source au lieu dit « la fontaine de Boisgrollier » sur la commune de Thuré aux environs de Châtellerault.

Le Mâble conflue avec la Veude au niveau du bourg de Champigny-sur-Veude. Son cours permanent est long d’environ 23 km. Il prend sa source sur la commune d’Orches dans la Vienne.

C’est par la volonté et la mobilisation de l’ensemble des élus du bassin versant de la Veude et du Mâble qu’un programme global de restauration et d’entretien a été mis en place. Ainsi, les différents acteurs (Communauté de Communes, Communes, SIVU du Mâble,…) ont décidé de confier à la Communauté de Communes du Pays de Richelieu le soin de réaliser la totalité de cette opération pour son propre compte et celui des délégateurs.

Ce projet a donné lieu à un Contrat de Restauration et d’Entretien (CRE) des cours d’eau mis en œuvre par la Communauté de Communes du Pays de Richelieu en partenariat avec l’Agence de l’Eau Loire Bretagne.

Les travaux

Les travaux s’articulent autour de 4 grands axes :

  • Entretien de la végétation des berges

  • Replantation des berges

  • Restauration du lit

  • Amélioration de la qualité des eaux

 

 

  1. Entretien de la végétation des berges

Objectif : recréer ou maintenir un boisement équilibré et qui ne nuise pas à l’écoulement de l’eau.

 

Opération d’entretien réalisée sur la végétation en place :

      • Débroussaillage des zones étouffées par les ronces

      • Débroussaillage des portions où la végétation est trop dense

      • Réouverture du cours d’eau lorsque l’effet « galerie » est important…

 

  1. Replantation des berges

Selon la topographie rencontrée, les plantations sont adaptées en termes d’essences, de strates et de disposition sur la berge :

  • Mise en place de boisements essentiellement arbustifs dans des secteurs où l’on veut conserver un bon ensoleillement et dans ceux où l’on constate des problèmes de stabilité de la berge…

  • Mise en place de boisements présentant à la fois une strate herbacée et une strate arbustive, l’objectif étant de reconstituer une ripisylve équilibrée dans sa composition (strates/essences)

  • Alignement d’arbres ou plantation d’arbres de haute tige visant à compléter une ripisylve déjà existante mais très clairsemée ou composée uniquement d’essences arbustives ou encore de limiter l’ensoleillement sur de longues portions dénudées.

 

  1. Restauration du lit

Objectifs :

  • Accélérer ponctuellement le courant

  • Obtenir une meilleure oxygénation de l’eau

  • Activer une dynamique d’autocurage du cours d’eau

  • Retrouver des substrats plus grossiers et plus biogènes

  • Diversifier les habitats piscicoles

  • Permettre à la rivière de se refaire un lit plus naturel

 

Pour les atteindre, des secteurs prioritaires à réaménager ont été définis.

 

La finalité générale est une amélioration de la qualité biologique globale et de la fonctionnalité du cours d’eau, à l’encontre desquelles vont toutes les pratiques de curage intempestif du fond du lit des cours d’eau.

Pose de blocs épars Deflecteur central

 
Blocs regroupés formant une cache piscicole

 

4. Agir pour l’amélioration de la qualité des eaux

 

 

La Veude et le Mâble sont soumis à des phénomènes de pollution. Les polluants de nature chimique et particulaire, qui s’y déversent, altèrent de façon chronique la qualité des eaux, perturbant ainsi le développement de la vie, de même les taux de nitrates rendent les eaux souterraines impropres à la consommation.

 

Les moyens utilisés consistent à faire appel aux pouvoirs filtrant et épurateur des végétaux (bandes enherbées, bassin de décantation).

 



Communauté de Communes du Pays de Richelieu - 1, place du marché - BP 56 - 37120 RICHELIEU - Tél 02.47. 58.27.53